L'ego s'égoute, l'ego cette goute, l'écho s'écoute.

 

Faisons un petit jeu, de Lego !

Ceci est une construction de l'Esprit :

avec plusieurs pièces de Lego, assemblons les pour n'en faire qu'une...

Jeu de mot, jeu d'Esprit, sur le sujet "je".

 

Une vague arrive proche du rivage, elle monte et est de plus en plus haute. vient le moment de la rupture : le rouleau. 

Quelque gouttes se séparent de l'Océan et volent le temps d'un espace... 

 

Qu'est ce qu'une goutte ?

Concrètement, ce sont un ensemble de molécules d' H2O en forme de pépin de raisin, délimité par l'air qui enveloppe ce pépin.

Comme un Barbapapa. 

 

De la vague est née, par la séparation, ces gouttes d'eau. Bel accouchement : apocalypse - révelation

 

Le temps et l'espace de ces gouttes est court.

Elles retombent dans l'océan et ne font alors plus qu'un à nouveau. 

 

Les molécules d'eau n'ont plus la forme de pépin de raisin et se mélangent à nouveau a cette immense masse qu'est l'Océan. 

L'Océan est "la Source" de ces gouttes, d'autres appellent cela "Dieu", par foi... ;-)

 

La goutte en forme de pépin de raisin est une partie de l'Océan. 

L'Océan est présent dans la goutte le temps de son voyage dans l'espace du rouleau de la vague. 

La goutte n'est pas l'Océan.  Elle n'en n'est qu'une représentation pour un court instant. 

Quel sensation ! en "temps" que goutte d'eau, d'exister, d'être "à part entière" , "à part en t(i)erre ?" Quelle illusion !... 

 

L'ego s'égoute et se fracasse pour redevenir "Un", redevenir... Dieu ou revenir "adieu" (la goutte). 

Voilà peut-être pourquoi les vagues font du bruit : quand l'ego s'égoutte, l'écho s'écoute

 

Cette métaphore résonne avec la parabole du fils prodigue. 

Alors qu'une goutte est resté attaché à la crete de la vague de l'océan (le grand frère est resté prés du père), une goutte s'est séparé pour aller "rouler"... sa "bosse" (ca dit "vague"...).

 

La belle goutte "re-belle" est revenue près du père et du frère et ils ont fêté le fait de tous redevenir "Un"

 

Cela ne vous "dégoutte" pas de voir toutes ces gouttes se déchirer sur cette planète Bleu appelé Terre ? 

Alors qu'en finalité, nous ne somme qu' "Un" ?!...

 

Notre ego en prend un coup et s'écoute le temps d'une vague...

Tout ceci nous force à l'humidité... Oups ! L'humilité face à cette Océan qu'est l'Humanité...

 

"moi je", l'ego, j'ai du vague à l'Ame. c'est un Tsunami, une lame de fond... Je divague...

 

Quand on pleure, (ou que l'on transpire,  c'est le corps qui s'exprime), n'est ce pas un peu de notre Dieu qui s'égoutte, notre égo, qui se sépare de nous, pour mieux retourner vers l' "Un" ?

 

Moments "pré-cieux" de "lacher-prise", car le conditionnement judéo-Chrétien nous a appris a tout garder à l'interieur. 

Est-ce cela, les sens, l'es-sence, la source des larmes de Marie ? 

Chaque fois qu'elle apparaît sur Terre, à Lourde (chaudes larmes ?), La Salette (larmes salées ?) ou ailleurs ?

 

L'origine du mot "désir" est  : 

"dé" = séparer

"sir"  = "sidérale" : le cosmos, les étoiles.

désir = séparer des étoiles

 

Avoir le désir de vivre, le désire de s'incarner serait donc vouloir devenir une goutte d'eau "à part entière" et se séparer de l'Océan d'étoile christ-all-in (eaux cristaline).

Ne plus avoir le désire de vivre serait "mourir" : revenir à l' "un", retomber dans le cosmos : cet Océan d'étoile...

 

IL en est de même pour le mot "exister" : 

"ex" = sortir

"ister" = Etre

Exister = sortir de l'être.

 

Naitre (N'être...) c'est exister : se détacher de l'être qui est l'Océan en realité.

Donc exister c'est perdre la conscience que l'on ne fait qu'UN.

 

Mourir c'est ne plus exister donc c'est redevenir Etre... Beau Paradox !

 

Le prologue de Saint Jean ne dit-il pas :

"Au commencement était le Verbe" (Etre).

Et nous nous appelons les "Etres Humains"...

 

Nous savons que notre corps phyisque est fait de 70 % de molécule d'eau H2O et cela constitue notre enveloppe "Barbapapa".

Cette goutte est entouré d'air. Elle est attiré par la terre se trouvant sous la vague.

Et le feu dans tout cela ?

Et bien c'est la lumière du soleil qui permet à la goutte de briller comme un diamant le temps de son voyage solitaire.

 

Solitaire ? Mais quand une femme et un homme s'enlacent, sont-ils solitaires (solide air...) ?

Oui quand un Barbapapa et une Barbamama se serrent l'un contre l'autre, ils restent 2 gouttes d'eau à part entiere qui se frottent l'un contre l'autre mais reste séparé par une fine pellicule d'air.

Le seul moyen que ces 2 gouttes d'eau fusionnent, et ne fassent qu'Une, c'est de mourrir pour mélanger leurs molécules.

C'est ce qu'ont fait Roméo et Juliette...

 

Si vous trouvez que cette histoire d'eau est une "perle"... vous pouvez alors découvrir ou re-découvrir l histoire de "perlette goutte d' eau", qui elle, va  aussi retourner à l'Océan, mais par un autre chemin. Autre métaphore du chemin de la vie et de l'ego

 

http://www.sjbs-lisieux.fr/mesimages/files/perlette.pdf

 

l'histoire originale date de 1936 :

 

https://www.flickr.com/photos/taffeta/sets/72157624822275362/

 

 

Et pendant ce temps, Depalmas ( 2 palmes ! As !) chante "dans une larme, tout l'univers"

 

https://www.youtube.com/watch?v=k5wYejOBCp8 

 

Si cet article vous a "plu" (pluie...) vous pouvez le partager : ca flattera mon EGO ! ;-) 

 

Pascal B.