Réflexion sur Réfléchir - la pensée papillon 01/01/2018

 
https://www.facebook.com/notes/la-pensée-papillon/ré-fléchir/313915372346129/

RÉ FLÉCHIR
 
Ré fléchir signifie t-il fléchir à nouveau ?
Étudions deux options :
  • Ré fléchir c’est se pencher sous le poids du savoir collectif, toutes ces connaissances accumulées et répertoriées par nos pairs / pères puis inculquées par mimétisme et par l’éducation. On fléchit tout comme eux (=à nouveau) vers une représentation du monde que d’autres, avant nous, ont créé.
OU
  • Ré fléchir c’est se regrouper sur soi en position fœtale à la recherche du savoir originel. Il paraît qu’un bébé nait avec le savoir absolu. Il sait marcher, nager, il comprend tous les langages. Puis il oublie tout. Toute la Vie ensuite consiste en un long (ré)apprentissage. On est à la recherche de ce savoir qu’on a eu. On se replie en regardant son nombril. On fléchit à nouveau dans la position qu’on avait pour retrouver ces connaissances enfouies en nous.
 
Regardons une personne qui réfléchit. Elle a tendance à se mettre en position fléchie de repli sur elle même.
 
Le Penseur. Bronze d'Auguste RODIN
Cette position (ré)fléchie peut donc traduire le poids de l’environnement et du passé (et ça pèse lourd sur les épaules !) ET/OU elle peut imager une introspection (pas facile de voir à l’intérieur de soi par son nombril !).
La ré flexion est le fait de voir en soi-même, de rechercher en soi les réponses aux questions qu'on se pose. Trouver en soi la solution des problématiques auxquelles le monde extérieur nous confronte.
Voir son reflet est-il se voir ?
Ré fléchir c'est aussi voir une image sur un miroir, ou une surface brillante, réfléchissante.
 
Inspirée de William SHAKESPEARE ;-)
Apparaît alors la notion de représentation, d'apparence, de paraître, et aussi d’ouverture vers l’extérieur. Quelque chose de nous (notre image) est à l’extérieur de nous (sur le reflet du miroir ou du cristallin des yeux des autres) !
L’image que nous ré fléchissons est-elle vraiment nous ? Si oui, c’est étrange, cette sensation de ne pas toujours se reconnaître ! Est-ce nous qui nous mentons ? Ou est-ce l’image qui nous ment ? Il faut parfois du temps pour apprivoiser ce reflet, cette réflexion de nous.
Que de ré flexions nous posent cette réflexion !!!
Et le miroir ne réfléchit pas seulement la personne ré fléchie mais aussi son arrière-plan, son environnement.
Main et reflet sphérique. M.C. ESCHER
Nous pouvons, encore une fois nous demander :
  • se regarder est-ce tenter d’uniquement se voir, savoir sa beauté originelle et l’admirer (mythe de Narcisse ) ? On se ré fléchit sur soi-même pour chercher à se retrouver (savoir absolu) et avoir les clés pour comprendre.
OU
  • se réfléchir est-ce s’envisager dans l’environnement ? On voit un reflet de notre image dans le contexte où nous nous trouvons. On se ré fléchit dans le monde dans lequel on évolue avec ses savoirs, ses codes et ses règles (savoir collectif). On remet la réalité en perspective pour comprendre.
Tout ceci ne sont que quelques modestes pistes de ré flexion de la PENSÉE PAPILLON.
Gardons l’esprit ouvert et continuons à chercher ce qu’il y a derrière le miroir. N’hésitez pas à votre tour à laisser s’envoler vos propres réflexions . . .
 
                                                                     #PENSÉEPAPILLON