LIBRE-ARBITRE : bien ecouter la demande pour ne pas etre dans le CONSENTEMENT insidieux

 

Quand ton "proche UN", Un pré-supposé "Supérieur" (super-rieur...) ou quelqu'un en qui tu remets ton pouvoir, te dis :
"Ce problème doit être résolu, TU AS CARTE BLANCHE..."
Tu es LIBRE, même si c'est ton patron qui te paye ou l’État qui est censé te protéger, DE RÉPONDRE :

"voici ma carte blanche : donne moi un ORDRE CLAIR dont tu seras RESPONSABLE ou fait le toi même !"
(1er accord toltèque : une réponse impeccable...).

Sinon nous partons dans la LOI DU CONSENTEMENT et c'est nous qui allons violer le libre-arbitre d'un autre "Proche UN" parce qu'on croyait que l'on devait obéir a "des ordres" qui font désordre...

Laurent FREE-MAN l'explique dans cet interview sur le LIBRE-ARBITRE :

https://www.youtube.com/watch?v=QSTzUiqCJXw&feature=youtu.be&t=1000

Voir aussi a propos du "libre-choix" :

https://www.facebook.com/photo.php?fbid=10214260720930513&set=a.10203914482641022&type=3&theater